Actualité

23/07/2020 à 16:18:52

L’ANRTIC VIENT D’ APPROUVER UN NOUVEAU PLAN NATIONAL DES FRÉQUENCES

L’ANRTIC, conformément aux prérogatives qui lui sont assignées par la réglementation comorienne des communications électroniques, vient de publier une décision majeure en prévision des évolutions technologiques et l’utilisation rationnelle des ressources en fréquences. L’initiative de la décision N°20/072/ANRTIC-DG en date du 26 juin 2020,  découle entièrement des recommandations issues de la dernière Conférences des Radiocommunications (CMR-19) à laquelle notre pays a pris part à travers une délégation de l’ANRTIC.  

 Les conférences mondiales des radiocommunications (CMR) ont lieu tous les trois à quatre ans. Leur rôle est d'examiner et de réviser le règlement des radiocommunications. Il s’agit du traité international régissant l'utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites des satellites géostationnaires et non géostationnaires. Les modifications du Règlement sont apportées en fonction de l'ordre du jour adopté par le Conseil de l’Union Internationale des télécommunications, compte tenu des recommandations formulées par les conférences mondiales des radiocommunications précédentes. Du 27 octobre au 22 novembre 2019 a eu lieu à Charm-El-Cheikh, en Egypte, la dernière conférence des radiocommunications.

 Les recommandations du rapport final de la conférence de 2019, ont permis à l’ANRTIC de procéder à la révision, à la mise à jour et au renouvellement du Plan National d’Attribution des Bandes de Fréquences Radioélectriques en l’Union des Comores. Le département ingénierie de l’ANRTIC, a consacré des mois d’analyse et de comparaison sur les compatibilités entre les attributions actuelles et les nouvelles dispositions issues de la Conférence Mondiale pour éditer un nouveau Plan National.

 Le nouveau plan prévoit des aménagements des bandes de fréquences pour une affectation à un ou plusieurs nouveaux services. Auquel cas, les utilisateurs desdites bandes se verront dans l’obligation de les libérer dans les délais prescrits par la règlementation nationale. D’autres bandes plus compatibles aux services qu’ils fournissent, leur seront ensuite attribués. Parmi les avancées introduites dans le nouveau plan, on peut citer également l’identification des bandes de fréquences additionnelles pour les télécommunications mobiles, notamment, au profit du développement de la 5G.

Tout ce travail d’ingénierie auquel l’ANRTIC s’engage à réaliser au quotidien, a pour but d’anticiper les transformations de l’écosystème technique qui ne cesse de nous surprendre. Aujourd’hui, les opérateurs nationaux offrent à la population, la 4G et la 4.5G. La 5G est d’ores et déjà en cours d’expérimentation dans plusieurs pays. Lorsque nos opérateurs nationaux voudront demain s’aligner à cette nouvelle tendance,  les conditions de déploiement auraient préalablement été préparées par les soins de l’ANRTIC.      

Evénement à la une

06/11/2017

Séminaire sur la régulation économique et l'interconnexion avec Laurent Gilles du 6 au 8 Novembre 2017   Détails

Dernière vidéo

Atelier sur "la sensibilisation des opérateur...